deutsch | englisch | französisch | italienisch | japanisch

Sa carrière exceptionnelle débuta entre un cochon et Beethoven

Zoran Imširović, né en 1979 en Bosnie-Herzégovine, a grandi dans les troubles de la guerre civile yougoslave. Séparé de ses parents, il passa sa jeunesse dans une famille de paysans près de la ville de Niš, dans l’est de la Serbie.

Ce fut la Cinquième Symphonie de Beethoven, que Zoran, alors âgé de 14 ans, entendit par hasard à la télévision d’État, qui éveilla en lui cet enthousiasme pour la musique classique. Par la suite, il essaya de l’imiter au piano. À la même époque, un membre de l’orchestre symphonique de Niš rendit visite à la famille paysanne pour acheter un cochon. Il entendit le jeune Zoran jouer du piano, reconnut son talent et le recommanda sans hésiter aux célèbres professeurs Svetlana Korunović de Niš et Lili Petrović de Belgrade (ancienne élève des pianistes légendaires Alfred Cortot et Lazar-Lévy du Conservatoire de Paris). Toutes deux le prirent sous leur aile. Grâce à leurs enseignements, il atteignit, en l’espace de 4 ans seulement, la maturité nécessaire pour étudier la musique au Conservatoire Richard Strauss de Munich. Il perfectionna son talent de musicien sous l’égide des professeurs Vadim Suchanov, Klaus Schilde et Michael Leslie. Il suivit également de nombreux cours de maître et fréquenta les écoles d’été d’artistes renommés, entre autres :

De par son jeu concis, critique et réfléchi, il remporta plusieurs concours nationaux et internationaux, tels que le Concours de piano yougoslave ou les concours nationaux de Serbie et du Monténégro. L’Académie serbe des Sciences et des Arts rendit hommage à sa première représentation à Belgrade en lui décernant le titre de meilleur concert de la saison 2007, lors duquel il joua à la perfection des œuvres de Bach, Liszt, Scriabine et Rachmaninov. Ses concerts ont également enthousiasmé son auditoire dans d’autres pays européens. En outre, Imširović s’est fait un nom en s’écartant des sentiers battus de la musique classique. Son concert au fameux club Bob Beaman à Munich n’en est qu’un exemple. De même, il mérite d’être reconnu pour sa participation au projet musical Music for six pianos du compositeur Steve Reich, qu’il a interprété avec cinq autres grands artistes au Glaspalast d’Augsbourg – et avec le soutien du musée Pinakothek der Moderne de Munich. Par ailleurs, son répertoire comprend aussi des œuvres de compositeurs contemporains originaires de son pays et qu’il joue régulièrement lors de ses concerts de piano.

Impressum